Le référentiel pour l'éducation à une mobilité citoyenne (REMC) est entré en vigueur le 1er juillet 2014. Instauré par l'arrêté du 13 mai 2013, le REMC remplace le programme national de formation à la conduite (PNF).



Principales conséquences sur l'apprentissage de la conduite

L'objectif général est de donner la priorité à un apprentissage axé sur les comportements de l'élève (compréhension des règles et de leur remcutilité, prise de conscience des risques, auto-évaluation, etc), au-delà du simple transfert de connaissances et de savoir-faire techniques qui sont nécessaires mais insuffisants.


Le REMC et le cadre général des programmes de formation déclinés dans les livrets d'apprentissage n'imposent pas de progression chronologique. Les compétences et sous-compétences associées peuvent être traitées selon des ordres différents laissés à l'appréciation et à l'initiative des professionnels de l'enseignement de la conduite.

Pour chacune des compétences principales prévues dans les livrets, les sous-compétences associées peuvent être traitées par des approches pédagogiques différentes et selon les différents niveaux proposés par les grilles (pourquoi, comment, prise en compte et évaluation des risques, influences et pressions extérieures sur le comportement de l'élève, auto-évaluation).

La détermination des critères d'évaluation et d'acquisition des compétences requises relève de la compétence des professionnels de l'enseignement de la conduite et de la sécurité routière au titre de leur liberté pédagogique.

Le REMC s'articule autour des quatre compétences globales suivantes :

  • assumer personnellement ses responsabilités citoyennes, juridiques et sociales
  • utiliser un véhicule à moteur rationnellement et en sécurité
  • préparer ses trajets et conduire le véhicule de façon autonome dans les situations de circulation simples ou complexes
  • prendre en compte les facteurs entrainant une dégradation du système homme- véhicule-environnement, prendre les décisions qui permettent d'y faire face, mettre en œuvre les mesures préventives


Chacune de ces compétences est déclinée en sous-compétences associées qui ne constituent pas une progression chronologique imposée.

Les compétences et sous-compétences associées déclinées dans les livrets d'apprentissage sont issues du REMC.

Le REMC introduit également de nouvelles notions et techniques d'apprentissage telles que la conduite économique et écologique et la conduite autonome.

 



En pièce jointe le texte publié au Journal Officiel de la République Française